S’aimer soi-même

Nous aimer nous guérit et nous rend heureux. Et c’est le plus beau cadeau que l’on puisse offrir aux autres...!!!

separador

Les pensées sont comme les nuages, elles vont et viennent et toi tu es le ciel. Tu n’as rien à faire. Si tu observes simplement, sans juger, critiquer ni commenter, tu obtiens le contrôle.

Osho

Il y a encore quelque temps, je croyais que “la clé” était de se sentir bien, quoiqu’il arrive autour de nous. Aujourd’hui je l’exprimerais d’une manière différente: le secret c’est de se sentir bien, quelque soit ce qui nous passe par la tête.

En réalité, ce sont uniquement mes pensées – et non pas les problèmes ou les conflits – qui ont terni pendant si longtemps ce qui aurait pu être ma pleine félicité. Je pensais et je me répétais encore et encore que les choses allaient mal, qu’elles devaient être autrement, et je me préoccupais en imaginant qu’elles pouvaient encore empirer. Mais,à bien y regarder, je n’ai jamais eu de problèmes vraiment sérieux.

La nouveauté pour moi ne fut pas de découvrir que j’étais une personne spécialement pessimiste ou dépressive (ce n’est pas mon cas !). La véritable découverte fut… que la pensée est essentiellement critique. En tous cas, pour moi ce fut une découverte…

Si nousne pouvons pas cesser de penser ni changer la nature critique de nos pensées, alors je crois que le défi est d’arrêter de prendre au sérieux ce que nous pensons, commenous pouvons parfois le faire avec les mauvaises nouvelles diffusées par les médias, parce que nous savons qu’il s’agit seulement d’un découpage arbitraire de la réalité.

Seules tes pensées te causent de la douleur.

Un Cours en Miracles, Leçon 190

Et si le thème tourne autour des “pensées”, les vidéos qui suivent – que l’on pourrait intituler respectivement “En pensant à toi” et “Le train des pensées” – semblent très appropriées. Il s’agit en réalité – dans les deux cas – d’amour, de rencontres et de séparations. L’une d’entre elles a un final inespéréet quelque peu déconcertant. A chaque fois que je la regarde, je me désole un peu qu’elle n’ait pas la “fin heureuse” que j’aurais préféré. Mais c’est comme ça simplement parce qu’au lieu d’apprécierce qu’il y a (ce qui n’est déjà pas si mal !) mes folles pensées insistent, comme toujours, pour me faire croire que les choses devraient être autrement…

Axel Piskulic

Traduction de Magali Manvieu
Court-métrage « Thought of You ».
Court-métrage « Train of Thought », de Leo Bridle.
  1. HERMEL CATHY dit :

    Manifique ! Quel talent ces artiste.

line