S’aimer soi-même

Nous aimer nous guérit et nous rend heureux. Et c’est le plus beau cadeau que l’on puisse offrir aux autres...!!!

separador

Si on me demandait si je suis pleinement heureux, ma réponse serait pratiquement toujours : « Non ». Je pourrais l’être si certaines circonstances de ma vie s’amélioraient, changeaient ou se résolvaient favorablement. Il manquerait quasiment toujours « quelque chose » pour être heureux, ou en tous cas pleinement heureux.

Notre unique fonction est d’être heureux

En réalité je ne suis pas toujours conscient de ces conditions dont j’aurais soi-disant besoin pour être heureux. J’ai plutôt la sensation qu’il y a quelque chose qui «opacifie» mon humeur, quelque chose qui, en y regardant de près, n’est pas autre chose que cet ensemble de circonstances non encore résolues en ma faveur, tout ce que je sens qu’il me manque, et que je n’ai pas.

Dans le livre Un Cours en Miracles, une source véritablement inépuisable d’enseignements, nous trouvons l’idée, amoureusement développée, que notre unique fonction est de pardonner et d’être heureux.

Bien. Mais, comment puis-je me sentir heureux, rempli de paix, de bonheur et de joie, si je sens sincèrement qu’il y a des aspects de ma vie qui ne vont pas bien ou qui vont même franchement mal, c’est à dire, qui me préoccupent, me rendent triste ou qui me dépriment purement et simplement ? Comment peut-on atteindre cette félicité « utopique » ?

Comme point de départ pour démarrer une «investigation» à ce sujet, je te propose l’analogie suivante :

Si tu étais en train de dîner dans un superbe restaurant, attablé avec tes meilleurs amis, si la conversation allait bon train, et que le service soit irréprochable, si tu avais en face de toi le premier plat, celui que tu as choisi, accompagné de ton vin préféré, en sachant qu’après t’attendent aussi le plat principal, le dessert, le café… tu ne gâcherais sûrement pas un moment aussi agréable en te lamentant pour tous les autres plats qui te plaisent également mais qui ne seront pas sur ta table ce soir-là ? Tu ne le ferais tout simplement pas. Tu te régalerais du simple fait de dîner en bonne compagnie.

A chaque moment de notre vie, en toutes circonstances et quasiment sans exception, il existe suffisamment d’éléments merveilleux pour nous combler de bonheur. Mais au lieu de prendre le temps de nous étonner et de profiter pleinement de ce que chaque instant nous offre, nous négligeons ces petits miracles du quotidien que l’on considère comme évidents, naturels et ordinaires, et par contre, nous mettons l’accent et nous concentrons davantage sur ce qui manque à cet instant.

Notre unique fonction est simplement d’être heureux, de contempler en toutes circonstances ce avec quoi la vie nous accueille, et d’en jouir pleinement. Ce que nous n’avons pas aujourd’hui (ce que nous n’avons pas encore !) sera précisément ce avec quoi la vie, toujours généreuse et abondante, nous surprendra dans un autre moment inoubliable…

Axel Piskulic

Traduction de Magali Manvieu
  1. Étoile dit :

    Cet article m’ouvre le cœur MERCI !! Je décide maintenant de regarder les belles choses autour de moi et dans moi, au lieu de focaliser sur les choses triste.

    Paix et lumière

    Étoile

  2. Randy P dit :

    Très belle démonstration !

  3. Audrey dit :

    Merci pour cet article, c’est tellement vrai.

line