S’aimer soi-même

Nous aimer nous guérit et nous rend heureux. Et c’est le plus beau cadeau que l’on puisse offrir aux autres...!!!

separador

La campagne d’ « Etreintes libres » vit le jour pour la première fois en Australie, à Sydney, grâce à Juan Mann, nom fictif du protagoniste de cette vidéo dont la prononciation par les personnes de langue anglaise ressemble à « One Man », c’est à dire, « Un Homme ».

Dans une obscure période de tristesse et de solitude, « Juan » reçut l’étreinte spontanée d’une personne inconnue, qui lui rendit la joie. Cette expérience bouleversante le motiva à parcourir tous les jeudis une rue commerçante de sa ville en offrant des étreintes. La vidéo parle d’elle-même…

Vidéo officielle de la campagne « Free Hugs » (sous-titres en français).

La vidéo montre également une intervention de la police, interdisant le déroulement de la campagne conformément à une réglementation insolite de la mairie de la ville. Il fut nécessaire de présenter officiellement une pétition de dix milles signatures pour que les gens puissent s’étreindre librement…

Inspirés par cette initiative, des campagnes similaires se déroulent actuellement dans différentes villes du monde entier.

Axel

Lien avec le site officiel de « Free Hugs »

En savoir plus sur le pouvoir irrésistible des étreintes:

Vidéoclip de la chanson ‘Year of the Rat’, de Badly Drawn Boy

La chanson est « Year of the Rat » de Badly Drawn Boy

Traduction de Magali Manvieu

Toujours les mêmes thèmes, mais avec une touche d’humour :

Depuis que cette tortue a appris à s’aimer sans condition, sa réalité extérieure, qui reflète avec précision son monde intérieur, cessa de lui imposer des conditions. La preuve en est qu’on la voit ici… en train de léviter !

Illustration d’une tortue en lévitation (Titre: Show floaters, Auteur: Johan Potma)Elle a sûrement mis en route, pour son plus grand bien et celui des autres, le cercle vertueux suivant :

1. Comme elle s’aime, elle se sent très bien, à l’aise avec elle-même. Il en résulte que pour les autres, c’est facile de l’aimer.

2. S’aimer et se savoir aimée fait qu’elle se sente pleinement heureuse.

3. Et se sentir pleinement heureuse fait qu’elle irradie naturellement de l’amour envers les autres et envers elle-même.

Le petit égo de la tortue est également représenté sur l’illustration : très en arrière, sur le côté, clairement au second plan. Paradoxalement, il est maintenant beaucoup plus utile que lorsqu’il avait des prétentions de protagonisme exclusif.

A son expression, on peut finalement deviner quel est le secret de cette tortue : elle assume complètement le fait d’être elle-même et ressent une profonde gratitude pour être ce qu’elle est, même si dans cette vie elle n’est qu’une simple tortue…

Axel Piskulic

L’illustration est de Johan Potma

Traduction de Magali Manvieu

Nous sommes les créateurs de nos propres limitations!

Si nous pouvions voir tout le processus, comme sur cette illustration, les chaînes n’auraient sur nous aucun pouvoir.

Dessin d’une main qui dessine ses propres fers (Titre: Prisoner of my own, Autor: Henrik Moses)

Mais nous ne sommes pas conscients de l’étape au cours de laquelle, à travers des pensées et des croyances, nous fabriquons des chaînes auxquelles, par la suite, nous nous sentons soumis.

La pénurie, la maladie ou la peur n’ont un pouvoir sur nous que si “nous sommes sûrs” qu’ils sont réels. Mais nous pouvons nous en libérer avec la même facilité que nous nous libérons de n’importe quel danger que nous croyions réel en nous réveillant d’un mauvais rêve…

Axel Piskulic

L’ illustration est de Henrik Moses

Traduction de Magali Manvieu
line