S’aimer soi-même

Nous aimer nous guérit et nous rend heureux. Et c’est le plus beau cadeau que l’on puisse offrir aux autres...!!!

separador

Ces trois vidéos sont réellement originales, bien qu’elles n’entrent pas vraiment dans la thématique du blog.

J’ai donc décidé de les réunir dans un même article, en précisant qu’elles sortent un peu du cadre de cet espace. La première parce qu’elle est un peu mélancolique, la seconde pour son côté “sinistre”, et la dernière parce que c’est juste un “vidéoclip”… Une petite touche de divertissement et une agréable pause sur notre parcours…

“Preguntas Hermosas” (Merveilleuses Questions) est l’histoire du temps partagé entre deux personnes, raconté à travers la combinaison de deux poèmes, l’un de Pablo Neruda (“Poema X”) et l’autre de Carl Sandburg (“Bajo la luna de la cosecha”). Le déroulement se fait, selon ses créateurs, en trois parties: un tendre souvenir, la perte,et, finalement, l’acceptation.

Vidéo “Preguntas hermosas” (sous-titres en français), de Superfad.

Rodrigo Blaas, un espagnol qui travaille pour les studios Pixar, est le créateur de « Alma » (Âme), cette vidéo inquiétante:

Maintenant que tu as vu la vidéo, une réflexion: La petite protagoniste, qui se nomme précisément Âme, se retrouve fascinée par sa propre image (une poupée) qu’elle découvre de façon inattendue. Nous aussi nous souffrons de cette fascination pour une image de nous-mêmes, celle de notre propre ego. Les deux images -la poupée et l’égo- sont “extérieures” à nous, extérieures à notre véritable essence. Ces deux images sont une falsification, un substitut limité et imparfaitdece que nous sommes réellement. Et dans les deux cas, cette fascination nous a conduit à vivre piégés, à tout expérimenter à travers des sens rudimentaires, etnous a condamné, non pas à la solitude (vu que nous sommes accompagnés par toutes les personnes qui partagent le même sort), mais à un isolement complet… La bonne nouvelle c’est que la prise de conscience de cette condition estla seule exigence nécessaire pour initier notre libération !

Et pour finir, la chanson de ce court vidéoclip s’appelle “Sleepwalking”, de A Fine Frenzy. A Fine Frenzy estle nom qu’utilise la soliste Alison Sudol qui, en plus d’être le compositeur et interprète de la chanson, est aussi la protagoniste de la vidéo.

Axel

Traduction de Magali Manvieu

line